Accueil Société France La France envisage de nouvelles protections pour les travailleurs invisibles

La France envisage de nouvelles protections pour les travailleurs invisibles

La France examinera des propositions visant à protéger les travailleurs du secteur du spectacle après que les mesures de confinement de la pandémie ont mis en avant le statut des personnes qui dépendent des plateformes technologiques pour leurs revenus.

Le Premier ministre français, Edouard Philippe, a nommé un groupe de neuf experts chargés de suggérer une protection accrue pour les travailleurs des plates-formes, tels que les chauffeurs d’Uber Technologies Inc. et de Deliveroo, et d’autres d’ici octobre, selon une copie de la demande rendue publique par l’un des membres.

“La crise du virus a rendu visible la situation des personnes en première ligne et les politiciens voient la nécessité d’y répondre”, a déclaré Nicolas Brien, directeur général de France Digitale, un groupe industriel qui représente plus de 1 500 start-up françaises et européennes et qui fait partie du groupe chargé d’élaborer des propositions. “Nous parlons d’invisibles, et il existe très peu d’études ou d’estimations documentées à ce sujet sur le continent”.

Le groupe a été chargé d’examiner les possibilités d’améliorer les protections sociales, la transparence des entreprises concernant leurs accords avec les travailleurs et l’accès des travailleurs aux bénéfices. Il ne rédigera pas un nouveau projet de loi pour les travailleurs, mais suggérera une série de mesures pour modifier les règles du travail, a déclaré M. Brien.

A lire  L'économie française pourrait se contracter de 20% au deuxième trimestre -INSEE

Un représentant du gouvernement français n’a pas répondu à une demande de commentaires.

“Le débat sur le statut et les conditions d’activité des travailleurs indépendants est un sujet auquel nous contribuons en France et dans le monde entier depuis plusieurs mois”, a déclaré un porte-parole de l’Uber. “Nous nous engageons à continuer à garantir l’indépendance et la flexibilité tant appréciées des chauffeurs et des livreurs tout en développant leur protection sociale et les mécanismes de dialogue existants”.

A lire  L'interdiction des rassemblements religieux est illégale, selon le Conseil d'Etat

“Les chauffeurs qui choisissent de travailler avec nous nous disent qu’ils veulent avoir la liberté et la flexibilité de choisir quand, où et si travailler, en équilibre avec la sécurité. Deliveroo apporte la sécurité aux chauffeurs en France sous la forme d’une assurance accident gratuite et d’une indemnité de maladie, mais nous aimerions aller plus loin”, a déclaré un porte-parole de Deliveroo. “Deliveroo soutient depuis longtemps que nous voulons offrir plus de protection aux cavaliers sans que cela n’affecte la flexibilité qui vient avec le travail indépendant. Nous nous réjouissons de continuer à travailler avec le gouvernement français sur cette question”.

Les résultats peuvent également être présentés à la Commission européenne, l’organe exécutif du bloc, alors qu’elle prépare sa propre initiative pour améliorer les conditions de travail des travailleurs de la plate-forme qui doit être dévoilée dès 2021. Début juin, l’UE a ouvert une consultation publique, invitant les citoyens à faire part de leurs commentaires sur ses projets de réglementation des plates-formes ainsi que de leur avis sur les défis auxquels sont confrontés les travailleurs indépendants des plates-formes.

A lire  Au milieu de vives critiques, Emmanuel Macron annonce des plans pour aider le secteur culturel français pendant la pandémie

L’initiative de la France s’inscrit dans le cadre d’un mouvement de rejet plus large des plates-formes de l’économie du giga, qui affirment depuis toujours qu’elles fournissent des technologies aux indépendants. Des responsables californiens ont poursuivi Uber and Lyft Inc. pour avoir refusé des avantages sociaux à leurs chauffeurs, en s’appuyant sur une loi entrée en vigueur cette année qui pourrait obliger les entreprises à reclasser les travailleurs en tant qu’employés.

A lire  L'économie française pourrait se contracter de 20% au deuxième trimestre -INSEE

Les chauffeurs de ces plates-formes déposant de la nourriture, des produits de première nécessité et des colis alors que leur pays était en quarantaine, risquant d’être exposés au Covid-19 et fournissant des services essentiels, certaines entreprises de plates-formes ont augmenté les droits qu’elles offrent aux travailleurs.

Mais des tensions subsistent. Philippe a déclaré dans la lettre aux experts, publiée par Brien sur son compte LinkedIn, que le double impact de la crise sanitaire et économique rend plus nécessaire que jamais de soulever “les questions des protections sociales et économiques”.

Selon M. Brien, l’objectif est d’avoir des règles européennes qui s’appliqueront même si les plateformes sont extérieures au bloc.

En mars, la plus haute juridiction française a statué que, puisque les chauffeurs d’Uber ne peuvent pas constituer leur propre clientèle, ne fixent pas leurs tarifs et se voient imposer des itinéraires, le géant du covoiturage de la Silicon Valley “détermine unilatéralement ses conditions et ses règles” et que les chauffeurs sont traités davantage comme des employés que comme des indépendants.

A lire  Un expert français en tueurs en série admet des mensonges en série, dont le meurtre d'une femme imaginaire

“L’Europe veut garder une longueur d’avance dans la protection de ses citoyens, comme avec GDPR”, a déclaré M. Brien, en référence à la législation européenne de référence en matière de protection des données.

Juliette
Juliette
Juliette, rédactrice sur swin2win, spécialiste de people, musique, jeux vidéos. Une geekette sans les lunettes =)

Les + lus

Retard de livraison de PS5 et XBOX Series chez Amazon

Vous avez précommandé votre PS5 ou Xbox Series X sur Amazon ? Vous pourriez ne pas recevoir votre console au jour...

Non, Microsoft ne vas pas racheter Sega

Microsoft a récemment secoué le monde du jeu en annonçant qu'elle allait engloutir ZeniMax, la société mère du géant du jeu vidéo...

La mise à jour de Spider-Man PS4 sur PS5 ne sera pas gratuite

Les propriétaires de la version PS4 de Spider-Man devront passer à la caisse s'ils veulent obtenir la version PS5 du jeu.

Le prix de la Xbox Series S baisse déjà

Microsoft a réduit le prix de la Xbox Series S au Japon, quelques semaines seulement après avoir annoncé les détails du...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour des raisons de performance, nous utilisons Cloudflare en tant que réseau CDN. Cela enregistre un cookie "__cfduid" pour appliquer les paramètres de sécurité par client. Ce cookie est strictement nécessaire pour les fonctionnalités de sécurité de Cloudflare et ne peut pas être désactivé.
  • __cfduid

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services
error: